Tout savoir sur l’ostéopathie

0
57

Née aux États-Unis au XIXe siècle grâce au Dr Andrew Taylor Still, le concept de l’ostéopathie vient de la réflexion que le fonctionnement correct des muscles, des tendons, des articulations et de tous les éléments qui composent l’appareil locomoteur n’est possible sans le bien-être.

Le corps est une unité à part entière qui relie ses différents composants par l’intermédiaire des tissus organiques. Lorsqu’une structure présente un dysfonctionnement, celui-ci a une répercussion sur le fonctionnement de toutes les structures à distance liées par les tissus.

Ainsi, l’ostéopathie est définie comme une thérapeutique basée sur des manipulations au niveau des muscles ou des os. L’ostéopathie Clermont-Ferrand consiste à débloquer les dysfonctionnements articulaires du corps. La manipulation se fait à distance, grâce à des pressions ou des torsions pour atteindre les principaux organes de l’organisme.

Cette pratique est surtout recommandée pour le traitement des problèmes fonctionnels dont il est difficile de trouver la cause. L’ostéopathie permet de prendre en charge les douleurs de la vie quotidienne comme par exemple les tendinites, les maux de tête, les douleurs vertébrales, les traumatismes musculaires, les vertiges, etc.

Comment se déroule la consultation ?

La première consultation auprès d’un cabinet d’ostéopathie Clermont-Ferrand se focalise sur le questionnement et l’examen physique. Le moment n’est pas encore opportun pour passer à l’action.

L’ostéopathe Clermont-Ferrand peut éventuellement consulter, toucher et mobiliser des parties du corps qui ne font pas mal. Par ailleurs, il peut questionner le patient en abordant un sujet qui n’est pas en rapport avec son problème. Même si cela semble illogique, il faut savoir que tout est effectué dans le but de vous traiter.

Même un nourrisson de moins de 6 mois peut bénéficier du traitement d’ostéopathie. Il faut toutefois certifier qu’il n’existe aucune contre-indication médicale s’il faut procéder à une manipulation du crâne, de la face ou du rachis.

À titre d’information, les soins d’ostéopathie ne sont pas éligibles au remboursement par la Sécurité Sociale. Toutefois, vous pouvez vous faire rembourser par des mutuelles.

La réglementation et l’ostéopathie

Cette pratique a été acceptée en 2002 grâce à la loi Kouchner. Toutefois, les praticiens dit ostéopathes doivent s’enregistrer à l’Agence régionale de santé (ARS).

Tout aspirant ostéopathe doit suivre une formation d’une durée de 4860 heures, réparties sur 5 ans. Il faut se rendre auprès des instituts spécialisés qui doivent bénéficier d’une mise à jour d’un agrément tous les 5 ans.

Enfin, contrairement à un médecin certifié, un ostéopathe ne peut pas prescrire un repos ni des médicaments. Par ailleurs, il n’a pas le droit de faire des manipulations gynéco-obstétricales ni des touchers pelviens.