Étudier les impacts des activités digitales sur l’environnement

0
25

Bien que le numérique offre de nombreux avantages, ses conséquences sur l’environnement sont avérées. Tous les utilisateurs sans exception sont aujourd’hui appelés à trouver les bons moyens pour diminuer les effets de l’usage des technologies digitales. Les agences de communication apportent leur part en proposant des solutions accessibles à tous.

Le numérique, un acteur majeur de la pollution

De plus en plus d’entreprises et institutions se servent de la digitalisation pour gagner en efficacité et réduire les effets de certaines tâches et activités sur l’environnement. Le numérique est également ancré dans le quotidien des particuliers.

Le fait est que le digital est, en réalité, très polluant. L’emploi de tous équipements issus des technologies numériques est à l’origine de la production de 5% des gaz à effets de serre sur toute la planète. Il ne faut pas non plus oublier que l’émission de carbone due à l’utilisation d’internet et des activités du big data provient de l’emploi de l’électricité. Au vu de l’utilisation intensive du numérique par les entreprises et les particuliers, la quantité de polluants vont continuer à grimper en flèche.

Examiner le niveau d’empreinte carbone des différents acteurs

Comme il est urgent d’établir des stratégies efficaces pour diminuer la pollution causée par le numérique, les solutions peuvent déjà être mises en œuvre, dont la mesure de l’impact écologique du numérique chez les acteurs qui utilisent intensivement les technologies digitales.

La conception d’outil permettant la quantification de l’empreinte carbone des médias (télévision, radio, cinéma, affichage) avec celle des plateformes de print manager fait partie des principales étapes du processus. D’autres mesures consistent à examiner les conséquences des activités sur Internet, dont Google PageSpeed qui propose des solutions pour optimiser les performances des pages web afin d’en diminuer les effets sur l’environnement.

Instruire les utilisateurs

Même si les mesures établies pour contrôler les conséquences écologiques du digital sont accessibles, mais que les acteurs concernés s’en détournent, aucun changement positif ne peut être attendu. De ce fait, il est primordial d’instruire les utilisateurs. Il existe des institutions qui proposent par exemple des programmes de formation dans le domaine du numérique.

Ainsi, il est essentiel de responsabiliser les utilisateurs d’internet et des technologies (particuliers, fournisseurs, organisations, etc.). Les propriétaires de sites web peuvent par exemple opter pour des formats des formats de page ou d’images qui peuvent se charger de façon beaucoup plus pratique. Les simples internautes sont encouragés à désactiver la lecture automatique des vidéos, etc.